dimanche 30 septembre 2018

Self Portrait

Dessin du jour, entre deux mouchoirs parce que ça y est, j'ai ma crève annuelle. Joie et allégresse.

vendredi 7 septembre 2018

T'en poses, des questions

J'ai mis en couleurs le brouillon que j'avais partagé il y a quelques temps 


Desoublions-les_part 2

Pour ceux qui me suivent depuis quelques temps déjà  vous devez vous souvenir de mon projet "Désoublions-les", au cours duquel je cherche à mettre en lumière des femmes qu'on a souhaité taire (j'avais déjà proposé le portrait d'Hipatie d'Alexandrie).

Aujourd'hui  je vous propose 2 nouveaux portraits.
 On la connait aussi sous le nom de "Mme Roland".

    De son nom Jeanne Marie Philipon,  elle naît le 17 mars 1754 à Paris, dans une famille bourgeoise plutôt aisée. Tous les écrits notent qu'il s'agit d'une enfant vive, intelligente, et très curieuse. Elle lit énormément, aime se cultiver, et dévore les écrits des philosophes antiques et de l'époque, tels que Voltaire ou Montesquieu.
    Manon a du succès auprès de ces messieurs, mais ça ne l'intéresse pas: elle préfère étudier, et refuse en bloc un bon tas de demande en mariage. Pour l'époque, on peut dire qu'elle dénote!
   Et puis..... elle rencontre Jean-Marie Roland de La Platière (Jean et Jeanne, c'est beau), qui a 20 ans de plus qu'elle, et en 1780, la voilà donc mariée et "Madame Roland".
   Manon a pas mal d'influence sur son mari. Elle continue à se cultiver, et se retrouve énormément dans les écrits et idées des philosophes des Lumières. Elle écrit même plusieurs articles politiques. C'est donc peu étonnant qu'elle ait adhéré au mouvements révolutionnaires dès 1789.
En cette période de révolution, les Roland gagnent pas mal d'influence, et grâce aux relations de son épouse, Jean-Marie devient ministre de l’Intérieur en mars 1792 (Manon continue de jouer un rôle très important à ses côtés).
  Et puis, un jour, ça ne va plus. On entre dans la terreur, et pour le coup, Manon n'adhère plus trop à tout ce fouillis. Alors adieu Danton et compagnie, elle entre dans le clan des Girondins. Sauf que les Girondins sont évidemment mal vus des Montagnards: beaucoup d'entre eux se font arrêter.
    En mai 1793, Manon se fait arrêter chez elle (son mari lui prend la fuite, olé!). Après un procès qui n'en est pas vraiment un, elle est condamnée à être guillotinée: elle sera exécutée le jour même du jugement, le 8 novembre 1793. Quand son mari apprend la nouvelle, il se suicide.

Poursuivons avec une autre femme formidable : Katherine Johnson,  Afro-Americaine dont on a pu entendre parler dans le film "Hidden Figures".
Elle a eu énormément d'impact et d'influence sur la conquête de l'espace aux États-Unis.
Évidemment, jusqu'à il y a peu, personne ne s'en est vanté.  Ben non: une femme, et noire en plus, allons bon...! 🙄
Je vous propose de lire son histoire ici: https://histoireparlesfemmes.com/2016/06/14/katherine-johnson-pionniere-de-la-course-a-lespace/



N'hésitez pas à partager: ces femmes méritent d'être plus connues.


jeudi 16 août 2018

De retour 2

Et c'est pas fini...!



 le défi "inktober" 


Et deux commandes pour des couples. 

De retour.... (... Pour vous jouer un mauvais tour ?)

Bonjour bonjour la compagnie !

Un an et 7 mois : c'est le temps qui s'est écoulé ici depuis ma dernière publication. Diantre !
J'avoue avoir eu tendance à préférer les réseaux tels que Facebook ou instagram. Néanmoins, tu te doutes bien que je n'ai pas chômé. Je vais poster quelques dessins qui ont fleuri au bout de mon stylet graphique et de mes feutres (pour ce qui restera, rendez-vous sur Facebook ou instagram chez "La p'tite noisette illustration" !


un cadeau réalisé pour une copine tout en rayures ;) 

une jolie commande qu'on m'a passée pour un anniversaire. 

un dessin plaisir du moment où j'ai retrouvé mes feutres suite à mon déménagement .. 

un dessin... Engagé ? En tout cas, qui m'a permis de crier quelque chose  

et peut-être mon préféré à l'heure actuelle (réalisé il y a quelques jours et pas encore achevé), un dessin personnel qui me tient à cœur. 

samedi 7 janvier 2017

Part of your world

Aujourd'hui,  le ciel de Picardie, eh bien il est GRIS. Ya quand même mieux, ma bonne dame. 
Alors j'avais envie de chaleur et de couleur. 
J'ai fait une petite tentative de changement, mais je ne suis pas bien satisfaite de ce dessin. 
Ma foi. Il existe, autant le publier!

Bonne année !

Diantre.  Je réalise brutalement (sisi je te jure !) que je ne t'ai même pas souhaité la bonne année,  mon bon monsieur.  
En fait, j'avais posté ce dessin sur face de bouc, mais pas ici. 
Comme dirait nos voisins allemands, es tut mir leid. 
Alors je te souhaite de jolies choses et du bonheur pour 2017!


Cuddle

Hein? Quoi? Moi, je fais du dessin nian-nian? Ja-mais de la vie.
Zavez pas bien compris. 


mardi 3 janvier 2017

P'tit bébé

Après tout, c'est p'tetre pas si nul, les bébés? ;)




How far I'll go (with you)

I reaally knooooooooo-ooooow
How far I'll gooooo-ooooo

Hein, comment ça je détourne les chansons Disney...?


Alep

Je ne sais que dire.... La situation en Syrie est désastreuse, et ça m'emplit le myocarde de tant de tristesse....

des p'tits chats

Voici la version inachevée d'un dessin destiné à une association d'adoption de chats sur Saint-Quentin 
=)
Je posterai plus tard la version finale.... Ouais enfin, si j'y pense huhu

vendredi 11 novembre 2016

De l'amour, comme s'il en pleuvait.


De l'amour, comme s'il en pleuvait. 

Des cheveux bleus

J'ai envie de diversité. 
Je ferai une p'tite retouche sur ce dessin, par contre... ! Le bleu des cheveux ne ressort sur la photo pas aussi bien que sur l'original,  c'est fort étraaaaange...
Je boude un peu photoshop, ces derniers temps.  J'aime bien le côté original, et tant pis, Oh ! j'assume Mrs erreurs anatomiques, na. 

Too much

Parfois j'ai besoin de dessiner mes émotions....